in

Victoire et record pour les Bleus !

Spread the love

Grâce à un essai de Damian Penaud dans les derniers instants, le XV de France est allé chercher une onzième victoire consécutive contre une solide équipe d’Australie, qui a su mettre en difficulté les Bleus.

Le XV de France tient sa onzième victoire consécutive. Invaincus depuis le retour de la tournée en Australie à l’été 2021, les joueurs de Fabien Galthié sont passés par toutes les émotions à l’occasion d’un duel à couteaux tirés face à des Wallabies qui étaient venus pour gagner au Stade de France. En effet, les Australiens ont très vite su contrarier le jeu offensif des Bleus, Nic White parvenant à perturber Antoine Dupont. C’est presque logiquement que les joueurs de Dave Rennie ont ouvert le score dès la 4eme minute, Bernard Foley bonifiant une faute en mêlée d’Uini Atonio, qui a cédé sous la pression mise par Taniela Tupou.

Toutefois, Thomas Ramos a très vite répliqué pour permettre au XV de France de recoller avant même la conclusion des dix premières minutes. Le buteur des Bleus a récidivé trois minutes plus tard avec un coup de pied long de près de 50 mètres, consécutif à une conservation illicite du ballon au sol de Dave Porecki. Le duel de buteurs ne s’est pas arrêté de sitôt, Bernard Foley convertissant en points un plaquage sans ballon d’Uini Atonio sur Michael Hooper. Crispé, le Stade de France s’est libéré au quart d’heure de jeu quand Charles Ollivon a forcé le passage sur une séquence de possession pour aplatir sur la ligne.

Les Wallabies ont frappé les premiers

Des réjouissances qui ont été de courte durée. En effet, la vidéo a permis de démontrer que le troisième-ligne est allé inscrire cet essai dans un deuxième effort après avoir été mis au sol par la défense australienne, geste répréhensible qui a conduit Jaco Peyper à refuser cet essai au XV de France. C’est alors que les supporters tricolores ont été soufflés. Profitant d’un rebond favorable dans ses 22 mètres, Tom Wright a relancé à la main l’Australie, se jouant au passage de Damian Penaud. L’ailier des Wallabies a pu servir Lalakai Foketi, qui a alors fait parler sa pointe de vitesse pour résister au retour des Bleus et aller aplatir entre les poteaux le premier essai valide du match, transformé sans peine par Bernard Foley.

L’auteur de cet essai a alors cédé sa place sur blessure sur Hunter Paisami quand son buteur a manqué la cible à un quart d’heure de la pause. Pas à l’aise dans le jeu, le XV de France a patiné et s’est contenté des fautes australiennes pour combler son retard. Deux pénalités de Thomas Ramos en cinq minutes ont permis aux Bleus de revenir à une longueur de l’Australie. Des Wallabies qui ont finalement rejoint leur vestiaire avec six points de retard.

Les Bleus mis à mal par l’Australie

Sur la dernière action du premier acte, après une percée de Gaël Fickou et un relais d’Antoine Dupont, Julien Marchand a pu s’emparer du ballon dans un ruck pour aplatir au pied des poteaux. Un écart que Bernard Foley a rétrécit à peine le jeu repris à la suite d’une entrée sur le côté d’un maul de Charles Ollivon. La riposte de Thomas Ramos n’a pas tardé mais le buteur tricolore a ensuite connu son premier échec face aux perches. Les deux entraîneurs ont ensuite commencé à ouvrir leur banc, Fabien Galthié faisant notamment souffler Cyril Baille, qui avait peu joué en club avant cette rencontre. Toutefois, les Australiens ont eu l’initiative dans le jeu et leurs efforts ont été vite payés.

Peu avant l’heure de jeu, Colby Fainga’a s’est sorti d’un maul pour attaquer la ligne. Bernard Foley a alors combiné avec Jock Campbell qui n’a pas demandé son reste pour aplatir le deuxième essai australien, la transformation permettant aux Wallabies de passer devant au tableau d’affichage. Un écart que Bernard Foley a poussé à quatre longueurs à l’entame du dernier quart d’heure. Dos au mur, le XV de France a essayé d’augmenter la cadence pour faire la différence. Ce qui n’a été matérialisé dans un premier temps que par une pénalité de Thomas Ramos, qui a ramené les Bleus à une longueur avec huit minutes encore à jouer.

Penaud sauve le XV de France

Mais un plaquage haut de Romain Taofifenua a offert trois points à Reece Hodge, à peine entré en jeu. C’est alors que Damian Penaud est sorti de sa boîte. Lancé sur l’aile droite après une percée de Matthieu Jalibert, l’ailier tricolore a résisté à deux défenseurs australiens pour s’échapper et aller aplatir en coin pour remettre le XV de France devant d’un point au tableau d’affichage, Thomas Ramos manquant de peu la transformation en coin sur son mauvais pied. Les Wallabies ont eu le dernier ballon mais un très bon grattage de Jonathan Danty les ont poussés à la faute, scellant le sort de la rencontre.

Après les dix victoires de rang dans les années 1930, le XV de France écrit une nouvelle page de son histoire avec ce onzième succès mais la performance tricolore est loin d’être satisfaisante. D’autant plus que Fabien Galthié a dû se passer en dernière minute de Killian Geraci, en raison d’une alerte au genou ayant provoqué sa longue absence la saison passée et qui a été remplacé par Mathis Lebel sur le banc, alors que Romain Taofifenua a également quitté la pelouse sur blessure. Les Tricolores ont désormais une semaine pour se remettre avant d’affronter l’Afrique du Sud.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Djokovic pour la septième, Rune pour une première

Iceman Cometh Slush Cup results 2022